Objectifs et bilan : Projet été 2006

    Au cours de ces six semaines passées au Mali, nous avons pu poursuivre le travail de Courants de Femmes auprès de nombreuses associations de femmes. Nous avons ainsi rencontré 24 associations à Bamako, et 8 à Ségou. Nous n’avons pas réussi cependant à reprendre contact avec 4 associations, pour lesquelles les numéros de téléphones et les adresses n’étaient plus valides, et dont la CAFO elle-même n’avait pas les coordonnées ( Promo Femmes, Danaya So à Bamako, CR-ONG à Ségou), ou qui étaient en vacances (AFeDem).

    Ces différentes rencontres nous ont permis de mettre à jour les informations qui figurent sur le site internet de Courants de Femmes quand il s’agissait d’associations déjà partenaires, et d’étendre le réseau de relations de l’association quand il s’agissait d’une première rencontre (3 nouvelles rencontres à Bamako : Soutoura, AAFM, AFESIM ; 4 à Ségou : Club des mères, AVOM, CAFO et CADEF de Ségou).

    Cela nous a également permis de poursuivre les formations informatiques avec certaines associations. Ainsi, 4 associations ont été formées à la bureautique (COFEM, AAFM, APDF, AMSAFE), ainsi que le ministère de la Promotion de la Femme et de l’Enfant, 3 ont suivi des cours de langage HTML afin de renforcer leurs connaissances (GAIE-Femmes, RML/MGF, COFEM), pour qu’elles puissent assurer de manière autonome la mise à jour de leur site internet, 5 enfin ont bénéficié d’une formation sur le fonctionnement des blogs qui a débouché sur la création d’un blog propre à l’association (AMSOPT, AFIMA, CADEF, AFESIM, AMASBIF). Dans l‘ensemble, il semble que le fonctionnement des blogs ait bien été assimilé. Les formations se sont bien passées et ont été efficaces. En ce qui concerne les formations HTML en revanche, nous sommes plus sceptiques : le blog semble une solution beaucoup plus adaptée à la fois au niveau et aux besoins des associations.

    Au-delà des formations, nous avons parfois profité des entretiens avec les associations pour faire le portrait de certaines femmes particulièrement actives et dynamiques : la présidente de l’AFIMA, Mme Gakou, la présidente de l’AMSAFE, Mme Safiatou Doumbia Coulibaly, et la présidente de GAIE-Femmes, Mme Kandji Issabre. Vincent Van Meenen nous a aussi aidé en réalisant le portrait d’une artiste malienne, Sira Sissoko, au profil particulièrement intéressant.

    Nous avons enfin pu participer à des activités avec 6 associations, la saison des pluies étant une période durant laquelle la vie associative est plus calme : causerie avec l’AMSAFE, rencontre d’une dizaine de filles mères bénéficiaires de l’aide de l’AAFM, participation à une séance de sensibilisation au problème du VIH-Sida réalisée par Soutoura, conférences organisées par le WILDAF puis par le RLM/MGF dans le cadre de la journée de la femme africaine dont le thème était cette année : « paix, sécurité et stabilité économique en Afrique » et causerie avec Tjéciriton à Ségou.